facebooktwitter

NOUVEAU : "MY ARGAYON" Une exclusivité pour les membres! Votre nouveau secrétariat virtuel accessible 7J/7

initiation tennis

1.Bonjour Mélusine. Pour commencer, peux-tu nous dire à quel âge tu as commencé le tennis ?
J’ai commencé vers 3 ans avec les petites raquettes et les balles mousses, même si je ne m’en souviens pas beaucoup.


2. Comment décrirais-tu ton style de jeu ?
Je ne suis pas vraiment du genre à attaquer, je dirais que je suis plus une joueuse défensive.


3. A quelle fréquence t’entraînes-tu aujourd’hui ?
Je joue 3 heures par semaine, la moitié en privé et l’autre en groupe. Je joue aussi de temps en temps pour le fun à Ittres.


4. Qui sont tes idoles sur le circuit national / international ?
Goffin bien sûr, j’aime bien Mertens aussi. Sur le circuit international j’aime bien Sock parce que je joue un peu comme lui. Nadal également, je me suis rendu compte longtemps après que je faisais aussi le « coup droit lasso ».
Je connais aussi Clijsters et Henin, que j’ai rencontré d’ailleurs.


5. Ah bon ? Dans quelles circonstances ?
Je jouais seule après le tournoi, et une dame est venue me parler et me demander si je m’étais bien amusée. En revenant près de mes parents, on me regardait bizarrement… C’est là qu’on m’a dit que c’était Justine Henin qui venait de me parler !


6. Quel est le coup que tu préfères jouer, et celui que tu ne rates quasiment jamais ?
Ha, je dirais le slice de revers. Et je ne rate quasiment jamais mes services. Je suis à l’aise avec les volées de revers aussi.


7. Y a t-il un jeune joueur sur le circuit qui t’impressionne plus que les autres ?
Oui, Coralie Debruyne qui est plus âgée que moi. Quand je la vois jouer je me dis « ça cogne ».


8. Quel est ton meilleur souvenir en tant que jeune joueur ?
Je garde de très bons souvenirs des stages  à Mons. J’y ai fait beaucoup de rencontres. On passait beaucoup de temps à s’amuser et rigoler dans nos chambres.


initiation tennis9. Quel match auquel tu as assisté t’a le plus marqué ?
J’étais là pour le match de coupe Davis Belgique-Australie et je me souviens de l’ambiance magnifique toute la journée. Le match Goffin – Kyrgios était vraiment impressionnant.


10. Est-ce la première fois que tu réponds à une interview ?
Non, on avait répondu pour un article du ‘Vers l’avenir’ avec Léa et Mattis. C’était au moment de la Kidibul Cup et je me souviens que Mattis avait donné des réponses assez marrantes !


11. Quel professeur du club a le plus attiré ton attention et pourquoi ?
Ouh, il y en a eu beaucoup. (Elle les cite tous). Jean parce qu’il était très bon et très comique. Jacques parce qu’avec lui soit tu le fais soit tu ne le fais pas. Et bien sûr Claudy avec qui j’ai fait mon passage en balles dures.


12. As-tu un objectif particulier d’ici la fin de la saison ?
Oui, je voudrai continuer de bien jouer et de progresser. Si je peux monter de classement tant mieux mais ce n’est pas le plus important, il faut aussi s’amuser.


13. Qu’est ce qui est le plus dur selon toi : terminer le match quand on est devant ou revenir après avoir été mené ?
Je préfère clairement remonter. Lorsque tu es devant tu as tendance à te relâcher. Je m’en suis rendu compte après avoir perdu un match en ratant une balle de match. J’avais joué petit bras et je ne veux plus jamais que cela m’arrive !


14. Qu’est ce qui est le plus dur dans la pratique de la compétition à ton avis ?
Le plus dur c’est de rater des anniversaires, des sorties etc à cause des horaires des matchs et des entraînements. Mais c’est toi qui as décidé donc tu assumes les conséquences.


15. Te souviens-tu de la finale que tu as disputé contre Mattis ici au tournoi d’été en -7 ans ?
Oui je m’en souviens, c’était en 2012. Il y avait beaucoup de gens qui regardaient, le match se jouait en 2 sets gagnant et c’était très serré ! (NDLR, en balle rouge les finales se disputent en 2 sets gagnants de 10 points).

Interview : Matteo Orioli

 

 

© 2014 argayon.com  All rights reserved